Monument

acier, granit noir 

2' x 2' x 1',6"

2011

Une boite constitué de 12 dalles de granit noir est déposé sur roue, puis arrimé sur un segment de rail en acier évoquant le chemin de fer. La caisse de pierre, par sa forme et le choix de la matière, suggère le monument funéraire. Le lourd cube de granit parait mobile grâce au parcourt ferroviaire sur lequel il est juché. Ainsi, dans un jeu littéral, l’œuvre propose une réflexion sur les modes de transport de la mémoire. 

 

Monument emprunte les codes formels d’une maquette. Cette stratégie sollicite d’abord des considérations sur le caractère prototypique de l’œuvre, catalysant ses potentialités transférées à grande échelle. Le projet semble ainsi avoir été conçu comme une entreprise pouvant se développer dans un contexte architectural et cérémonial précis. C’est à la lumière de ces réflexions que, sous le masque de la maquette, l’œuvre aspire au monument. Inspiré par la Tour de Tatline, elle investie le champ des possibles énoncés par le travail de modélisation. 

 

« Monument » a été pensé dans un contexte architectural officiel générique où l’idée de la conservation ; de la circulation et de la sacralisation de la mémoire collective serait pertinente. Les dalles de la boite sont assemblées sobrement, mettant l’emphase sur la densité physique et symbolique d’un contenu potentiel. Les rails induisent pour leur part un certain déplacement. À grande échelle, cette éventualité nécessiterait la mise en commun d’une vingtaine de personnes, rendant sa mise en mouvement événementiel et cérémonial. 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now